Damso – Dieu Ne Ment Jamais

Paroles de la chanson "Dieu Ne Ment Jamais" par Damso

Couplet 1 :
Pour être honnête, j’sais pas faire autrement
Ma haine n’a pas su cicatriser
La musique, je l’aimais jusqu’à c’que j’sois dedans
Contrats vereux veulent me faire signer
« Personne t’aimera comme moi » m’a dit Maman
Si ce n’est le joint que je vais rouler
Qui me fera oublier méchanceté de ce monde ?
Le diable et son fessier bien roulé
Très loin des maisons de disques, et près de mon public avisé
Très loin des ventes et des chiffres, et près de la musicalité
Regarde au-dessus, il n’y a plus de nuages
La pluie ne risque pas de tomber
Regarde mon coeur il n’a plus de grillage
Mais personne ne risque d’y entrer

Refrain :
L’absence de lumière fait que j’suis dans le noir
On se dit frères parce qu’on fume quelques noix
La méchanceté des hommes m’attriste beaucoup
La voix des anges résonne moins qu’celle des vautours

Couplet 2 :
Je les porte dans mon cœur, ils me portent l’œil
J’ai tué le game et j’ai fait le deuil
Négro me dit qu’on est ensemble
Mais qu’en cas d’échec, je serai tout seul
Sperme dans la bouche, elle aime le goût du risque
Elle croit pas en moi mais veut être sur la liste
J’ai qu’un seul amour, c’est la chanson
Solitaire, je n’ai pas d’centre d’attention
Je tire et je tue, tu meurs et c’est tout
T’avais qu’à fermer ta grande gueule
Je tire et je fume, je m’en vais sur la Lune
Loin des perquiz à Argenteuil
Esprit torturé, douleur intestinale
J’ai avalé méchanceté de l’Homme
Je l’ai digéré, j’ai pris le lien du mal
Je me sens comme Adam juste avant la pomme

Refrain :
L’absence de lumière fait que j’suis dans le noir
On se dit frères parce qu’on fume quelques noix
La méchanceté des hommes m’attriste beaucoup
La voix des anges résonne moins qu’celle des vautours
Couplet 3 :
À chaque fois que je sors sans prendre des sous
La vie me rappelle que je viens de loin
Pique dans le doute tel le sombre hérisson
Trahison sponso’ par Louboutin
J’sers plus de meufs que de mains
Le genre masculin, je m’en méfie
Trop écartées, genoux fléchis
Bitch connaît déjà fin du récit
Enfermé dans cellule, je déssoûle
J’reprends conscience de mes soucis
Dans son vagin, je me défoule
À chaque « je t’aime », je me débrouille
Pour elle, j’suis tout autre chose que Damso
Elle voit en moi c’que je n’vois plus
Métissé comme touche de piano
Entre le vivre et le vécu
Je fais un malaise eucharistique
J’suis entre sucré et salé
Le diable se cache derrière l’artistique
Au milieu d’la musique, j’étais pas prêt

Outro :
Dieu ne ment jamais
Nan, Dieu ne ment jamais
Dieu ne ment jamais, yeah
Damso
SantosVie, FuentesVie, tout est Vie

Damso-Dieu-Ne-Ment-Jamais

Prochain concert de Damso

digitick_com_noir france billet logo-fnaccom

Acheter ce titre MP3 ou cet album

Logo_Amazon itunes

Publier un commentaire