La Fouine « Cry » feat Omarion

Explication de la chanson

La chanson "Cry" évoque un homme qui se dévoile et affirme qu'une personne lui manque. Cet homme mentionne notamment toutes les difficultés rencontrés pour en arriver à aujourd'hui.

Paroles de la chanson "Cry" par La Fouine

 

La Fouine:
Concerts après concerts, je reste le même
Peu importe, je fais les mêmes rêves qu’hier
Et même si le succès me brûle mes ailes
Je sais que quelqu’un m’attend au ciel

 

Concerts après concerts, je reste le même
Peu importe, je fais les mêmes rêves qu’hier
Et même si le succès me brûle mes ailes
Je sais que quelqu’un m’attend au ciel

 

Dites au pilote d’orienter l’avion vers la Mecque, j’vais faire la salat
Normal que j’suis pas baraque, y’avait rien à graille à la baraque
Parait qu’ils parlent dans mon dos, j’entends rien j’suis dans mon condo
La-haut il pleut des balles, les khos gardez bien la tête sous l’eau
Les rêves s’arrêtent là où les gardes à vue commencent
Une balance reste un balance, un jour ça recommence
Les meilleurs s’en vont les premiers mais j’suis toujours là
Une fois dans la merde, tu verras qui sera toujours là

 

Omarion:
Sometimes I could cry, from the memories of you
Parfois je pourrais pleurer, avec des souvenirs de toi
But I keep it inside, I just really miss you
Mais je le garde en moi, tu me manques beaucoup
I know there will come a time, when I get say you my girl
Je sais qu’un moment viendra, ou je dirais que tu es ma femme
We live, we die, we love
On vit, on meurt, on s’aime
Live, we die, we love
On vit, on meurt, on s’aime

 

La Fouine:
L’ascenseur puait la pisse, ma voiture sent le neuf
Et ouais, j’ai pas changé : majeur en l’air contre les keufs
C’est les sœurs qui portent le voile que les keufs veulent dévisager
Normal que les frères me tiennent au courant : ils se font fait taser
Ils veulent qu’on tombe, mais nos familles au bled égorgent des moutons
On renvoi l’ascenseur, mais ils ne savent pas appuyer sur le bouton
J’profite et j’fous la vie en cloque
Certaines histoires se finissent avec un Glock
J’tournais en promenade, j’avais du mal avec le français
On se revoit quatre ans plus tard sur la promenade des Anglais
Les meilleurs s’en vont les premiers pourtant j’suis toujours là
Une fois dans la merde, tu verras qui sera toujours là

 

Omarion:
Sometimes I could cry, from the memories of you
Parfois je pourrais pleurer, avec des souvenirs de toi
But I keep it inside, I just really miss you
Mais je le garde en moi, tu me manques beaucoup
I know there will come a time, when I get say you my girl
Je sais qu’un moment viendra, ou je dirais que tu es ma femme
We live, we die, we love
On vit, on meurt, on s’aime
Live, we die, we love
On vit, on meurt, on s’aime

Sometimes I could cry, from the memories of you
Parfois je pourrais pleurer, avec des souvenirs de toi
But I keep it inside, I just really miss you
Mais je le garde en moi, tu me manques beaucoup
I know there will come a time, when I get say you my girl
Je sais qu’un moment viendra, ou je dirais que tu es ma femme
We live, we die, we love
On vit, on meurt, on s’aime
Live, we die, we love
On vit, on meurt, on s’aime

 

La Fouine:
Certains jaloux ouvrent leur gueule rebeu, mais faut les laisser
Parfois pour commencer à vivre, faut être victime d’un décès
Ou bien les blesser ; renoi, fait attention
Il n’y qu’un pas entre notre relation et réanimation
Du mal, du bien, Banlieue Sale, CDC
Quand le bon Dieu t’appelle, tu paies le h’ram TTC
Ouvrir les portes avec des clefs de bras
Gros, c’est toujours Fouiny Babe et Maybach

 

Omarion:
Sometimes I could cry, from the memories of you
Parfois je pourrais pleurer, avec des souvenirs de toi
But I keep it inside, I just really miss you
Mais je le garde en moi, tu me manques beaucoup
I know there will come a time, when I get say you my girl
Je sais qu’un moment viendra, ou je dirais que tu es ma femme
We live, we die, we love
On vit, on meurt, on s’aime

La-Fouine-Cry

Prochain concert de La Fouine

digitick_com_noir france billet logo-fnaccom

Acheter ce titre MP3 ou cet album

Logo_Amazon itunes

Publier un commentaire